La chlorose ferrique: l'anémie des arbres fruitiers et de la vigne

La chlorose ferrique: l'anémie des arbres fruitiers et de la vigne

 

rfe537ab368f985851e074a94dcaec2e6

C’est quoi ?

Une décoloration jaune du limbe des jeunes feuilles des cultures au printemps suite à la disparition des pigments chlorophylliens (photo). Des nécroses brunâtres et irrégulières sur le pourtour du limbe, un dessèchement et une chute des feuilles peuvent avoir lieu dans les cas graves . Elle peut toucher plusieurs espèces : poirier, pommier, pêcher, agrumes, vigne…etc

C’est due à quoi ?

Un excès de calcaire actif dans le sol est une cause principale de blocage d’éléments nutritifs du sol et tout particulièrement le Fer. Les sols agricoles algériens sont pour la plupart calcaires. Le Fer est un composant de la CHLOROPHYLLE, « le sang de la plante ». Toute carence en fer affecte donc cette protéine indispensable à la photosynthèse, autrement dit, à la production de matière sèche

Facteurs favorables

L’espèce, le porte- greffe, la teneur du sol en calcaire actif, le mode d’irrigation, une fertilisation  minérale déséquilibrée, sont autant de facteurs qui exacerbent la chlorose ferrique.

Ses conséquences ?

La chlorose ferrique peut toucher toute les espèces cultivées et tout particulièrement les espèces calcifuges : agrumes, pêcher, poirier, plantes ornementales, avocatier,…

La carence en fer induit, chez la plante cultivée sensible, des effets négatifs sur les plans morphologique, physiologique, et économique. La chlorose ferrique affecte en premier lieu la teneur des feuilles en chlorophylle.

Solutions : chélates de fer

Les Chélates sont des molécules organiques utilisées pour transporter certains éléments, le Fer par exemple, et les protéger des conditions adverses (pH élevé par exemple). Une fois le chélate de fer est appliqué au sol, il est fixé aux racines de la plante. Le fer ferrique fixé (Fe 3+) est réduit en fer ferreux (Fe 2+) par une enzyme spécifique présente chez des bactéries du sol. Le fer ferreux est alors dissocié de chélate et transporté à travers le plasmalemme (paroi cellulaire) et la plante est ainsi alimentée en fer assimilable.

Parmi les chélates de fer commercialisés en Algérie, il faut citer Antesis Ferro EDDHA. Il  contient  6% de fer  sous forme de chélate EDDHA assimilable par les plantes cultivées même en cas de conditions de pH de sol défavorables. Il se présente sous forme d’un micro-granulé de couleur rouge-foncé.  Il est  homologué en Algérie sur vigne et olivier à la dose de 3 à 5 kg/ha  et  sur agrumes et arbres fruitiers à la dose de 6 à 8 kg/ha.