La pomme de terre

La pomme de terre

La pomme de terre

FLEAUX : Le mildiou de la pomme de terre , Les vers "fil de fer" , L'alternariose de la pomme de terre , Le rhizoctone brun , La jambe noire , La teigne de la pomme de terre , Les carences , Les accidents climatiques et physiologiques , La mineuse de la tomate '(Tuta absoluta) , Le mildiou de la tomate , Les "vers blancs"

C’est la culture maraîchère de plein champ la plus cultivée en Algérie en irrigué pour la production de ‎tubercules utilisés dans l’alimentation humaine.


Importance


La pomme de terre est cultivée partout en Algérie et le long de l’année (primeur, arrière-saison et ‎saison). Elle a occupé en 2016 plus de 150.000 hectares pour un rendement moyen de 300 q/ha. Elle ‎entre en rotation avec le blé (champs de production de semences)‎


Zones de culture


Les principales zones de production de la pomme de terre en Algérie sont : Mascara, Mostaganem, Ain ‎defla, Bouira, Skikda et El-Oued.‎


Contraintes


Les rendements sont encore faibles par rapport à la quantité d'intrants apportés à cette culture ‎conduite entièrement en irrigué (aspersion). Les raisons sont à chercher dans les modes de conduites : irrigation (quantité et rythme), la fertilisation (quantité et périodes) et la protection ‎phytosanitaire (maladies fongiques surtout). Sur le plan de la fertilisation, il faut noter des d’apports ‎excessifs de l'ordre 15 à 20 q/ha en engrais 15N 15P 15K et autres. Sur le plan phytosanitaire, la gestion du mildiou reste le problème majeur de cette culture au niveau du nord du pays. Au sud (Oued-souf), il ‎s’agit surtout de l’alternaria et du rhizoctone et probablement des nématodes.‎

Agrichem Algérie, Votre partenaire agricole

Nous contacter